07 juillet 2009

Les vacances de Monsieur Hulot - De Jacques Tati

Les vacances de Monsieur Hulot
Un film français de Jacques Tati
Avec Jacques Tati, Nathalie Pascaud, Michele Rolla, Valentine Camax, Louis Perrault ...
Sortie en salles le 25 Février 1953
Reprise le 01 Juillet 2009


Synopsis
Les vacances, tout le monde le sait, ne sont pas faites pour s'amuser. Tout le monde le sait, sauf Monsieur Hulot qui, pipe en l'air et silhouette en éventail, prend la vie comme elle vient, bouleversant scandaleusement au volant de sa vieille voiture Salmson pétaradante la quiétude estivale des vacanciers qui s'installent avec leurs habitudes de citadins dans cette petite station balnéaire de la côte atlantique. Il promène dans l'ennui balnéaire, le plaisir émerveillé des châteaux de sable. Et, d'un seul coup, l'ennui éclate de rire, tandis que les châteaux de sable s'ouvrent sur la belle au bois dormant et qu'aux cris des enfants, la petite plage pétarade et reluit comme un quatorze juillet... Mais voilà septembre. Monsieur Hulot, inconscient du scandale, rentre... Où rentre-t-il au fait ? Dans les nuages sans doute, dont il n'était, d'ailleurs, jamais sorti. Mais les enfants, après qu'il ait disparu, ont regardé le ciel longtemps.
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Oui c'est bien de cela qu'il s'agit un émerveillement d'enfant, doublé du plaisir d'adulte face à cette somptueuse réédition. Une image toute en contraste de gris et blancs, une piste sonore qui ajoute une dimension supplémentaire à la photographie ainsi saisie.
D'une petite station balnéaire, un hôtel, une ou deux demeures cossues,, une plage, les fameuses cabines telles qu'on les croisent ici ou là en Normandie ou le long de la mer du nord!
Dans cette pension de famille, cet univers quasi réglé comme du papier à musique n’attend plus que son trublion, le dynamiteur, la bonne âme qui va révolutionner souvent bien malgré lui tout cela.
Ce gentleman zélé, qui fait trois fois le tour de votre pavillon en voulant vous aider à porter vos bagages, cet homme qui à peine arrivé crée sur son passage des courants d’airs à défriser les moustaches des militaires en retraite….Et j’en passe ..Oui Monsieur Hulot n’en rate pas une, mais il le fait avec classe, une certaine élégance qui nous le rend plus que sympathique, à nous ainsi qu’à la jeune fille splendide de bonne famille. Sa prestation sur le court de tennis moment d’anthologie achèvera de la séduire, son jeu si efficace et tellement peu académique (on dirait du John McEnroe à la sauce Dyonisos )..
Résumer ici par écrit tant de gags, non, évoquer la lumière du bord de mer, la couleur sable du noir et blanc, la poésie qui baigne le tout, cette immense silhouette dégingandée et son tacot pétaradant..Oui un instant de bonheur. Sourires et rires garantis, et un pincement de cœur quand l’aventure s’achève et que la belle s’éloigne. ..Trop de soucis mécaniques et une mère un peu trop froide face à ce soupirant non déclaré !. ..Allez elle reviendra l’année prochaine, Monsieur Hulot s’adonnera alors peut-être aux joies du camping. ..allez savoir !
Une comédie qui reste toujours aussi nerveuse et drôle, la qualité d’images, les gags à foison, boostés par un fond sonore ( terme plus adéquat que bande son, encore que je fus surpris par l’abondance des sons et dialogues .. )
ha quel magnifique feu d’artifice improvisé (m’a fait songer à «Un singe en hiver » Gabin et Belmondo..juste une parenthèse et pourtant Mr Hulot ne soufre t'il pas d'une involontaire solitude, le clown est il toujours voué à etre un peu triste )..
Voilou j’ai apprécié le magnifique travail accompli sur ce film, cette minutieuse restauration, images, sons, j’entends encore le cri des mouettes, le soir au fond des bois..Heu non désolé je m’embrouille dans les « story »..N’y voyez rien d’irrespectueux, peut-être un petit grain de fantaisie. ..Normal au sortir d’un film de Tati !

Telerama.Fr "...Grâce aux Films de mon oncle, que dirigent Macha Makeïeff et Jérôme Deschamps, le long métrage de Tati le tatillon ressort en salles dans une version restaurée (et fidèle). Nouvelle vague, quoi. L’occasion de (re)voir et de (ré)entendre l’Hôtel de la plage, les bourgeois en goguette et la pétaradante guimbarde de l'une des plus célèbres silhouettes du cinéma français…"

CritiKat.Com "L’îlot drôle et poétique d’Hulot....Tati exploite le comique de geste et de situation comme un inventeur prolixe .."

Le Monde.Fr - "Les Vacances de M. Hulot" : les réjouissantes tribulations d'un saboteur de vacances nommé Jacques Tati

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...