06 décembre 2006

RED ROAD réalisé par Andrea ARNOLD

Une merveille de premier film. Kilucru adore !
RED ROAD
réalisé par Andrea ARNOLD ( Premier film )
Prix du Jury (2006)
ROYAUME-UNI

Avec Kate DICKIE ( Jackie ), Tony CURRAN ( Clyde ),
Martin COMPSTON ( Stevie )
, Natalie PRESS ( April )...

Red Road, premier volet d'une trilogie intitulée « Advance party » La trilogie "Advance Party "est un projet de création de trois films initié par Lars von Trier. Red Road, fait partie de celle-ci. Il suit donc ses règles, celle du Dogme : budget limité, temps de tournage court (ici, six semaines), mêmes lieux, mêmes personnages...

Synopsis
Jackie travaille comme opératrice sur des caméras de surveillance. Chaque jour elle veille sur une petite partie du monde, en protégeant les personnes qui vivent leur vie sous ses yeux. Un jour un homme apparaît sur son moniteur, un homme qu'elle pensait ne jamais revoir, un homme qu'elle ne voulait jamais revoir. À présent elle n'a pas le choix, elle est obligée de se confronter à lui.
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
De nuit comme de jour les caméras de surveillance tournent, prêtes à signaler aux autorités un éventuel fait anormal. Jackie passe son temps face aux monitors, une routine elle a même ses habitués comme cet homme qui chaque jour sort son chien et qu'elle suit presque tendrement sur ses écrans.
Quand Jackie rentre chez elle, elle est seule . A intervalle régulier, chaque quinzaine un collègue passe la chercher dans son vehicule de service pour une étreinte rapide, qu'on devine aisément sans jouissance pour Jackie.
En dehors de ses écrans, elle semble coupée du monde, seule et murée dans un univers..oui mais de quoi est-il fait!
Jusqu'à l' apparition sur son moniteur de cet homme qui dés lors va accaparer toute son attention et son énergie.
Le début du film qui jusque là était limite faussement soporifique ( écran de contrôle à l'infini..) se révèle alors captivant. Nous allons suivre Jackie sans très bien comprendre où elle nous mène, sur les traces de cet homme. Il y a derrière tout cela un mystère que nous aimerions comprendre.
Là demeure la grande habileté de ce scénario, lever petit à petit des coins du voile, sans pour autant tout dévoiler, ce n'est qu'à la fin que nous recollerons le puzzle . La vérité nous la saurons alors. Mais l'essentiel est dans le vécu quotidien de Jackie mais également de Clyde et ses compagnons.


Ce film est ancré dans la réalité quotidienne d'une cité de Glasgow et d'un quartier Red Road, et la vidéo surveillance bien réelle est astucieusement utilisée ici au profit du scénario.
Mais l'essentiel , l'aspect humain est celui qui m'a le plus séduit, on est envouté, retourné aussi selon le bon vouloir de la réalisatrice et de son scénario prodigieux si complexe de simplicité...oui cela ressemble à un pléonasme, mais allez voir ce film..ce petit bijou de vie et d'émotion. Il est comme la vie, dure et pourtant si merveilleux aussi.
Voila cela faisait un petit moment que j'attendais que le cinéma me délivre à nouveau un sentiment fort.....voila qui est fait
Un film dur mais profondément humain !Des acteurs d' âme et de chair ...
Je ne vous en dirais pas d'avantage, sinon vous inciter à le découvrir par vous même !
A noter un morceau d'Oasis sur la bande-son..question d'atmosphère ;o)
Kilucru...ciné-phage heureux !
Site officiel
Festival de Cannes 2006

Nos quatre acteurs ..un must !

aVoiraLire.Com "...L’une des meilleures surprises de cette fin d’année..."

Excessif.Com "..Red Road ... appartient à cette catégorie de films silencieux, humbles, dérangeants où les détails, les silences, les maladresses sont infiniment plus évocateurs que moult discours explicatifs...."

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...